Le système électoral est en panne en RDC

21 Mai

 La vraie question à poser après les fraudes électorales de novembre 2011 est celle de savoir s’il vaut encore la peine d’organiser des élections lorsque les organisateurs ne respectent pas le choix des électeurs. Pourquoi dépenser inutilement l’argent de l’Etat si les Malu Malu avec sa CEI et Daniel Ngoy Mulunda avec sa CENI ne font qu’à leur tête ? Comment motiver les citoyens, qui ont été trahis, à se rendre encore aux urnes ? Comment recréer la confiance dans le système ? Comment construire l’avenir ensemble lorsque de faux dirigeants ont été placés à la tête des institutions ?

Le « pasteur » Daniel Ngoy Mulunda a hypothéqué l’avenir du Congo. Cet homme est une honte pour notre nation. Comment pouvait-il inverser le choix des électeurs et imposer un si grand écart entre Tshisekedi et Kabila ? Comment pouvait-il accepter de nommer des députés au Parlement ? En tout cas, la confiance a été rompue. Pour combien de temps ? Seul l’avenir nous le dira.

Fweley Diangitukwa

Lire : Fweley Diangitukwa, « Les fraudes électorales. Comment on recolonise la RDC », Paris, éditions L’Harmattan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :