Le pouvoir de M. Joseph Kabila est totalement responsable des morts, casses et pillages des maisons commerciales

26 Jan

Le pouvoir de M. Joseph Kabila est totalement responsable des morts, casses et pillages des maisons commerciales

https://www.facebook.com/video.php?v=415776965251646&set=vb.100004580370440&type=2&theater

Depuis son installation à la tête de l’Etat, M. Kabila n’a jamais protégé le peuple congolais. Au contraire, il a contribué à massacrer les Congolais à chaque fois qu’il en a eu l’occasion. À plusieurs reprises, il a assassiné les journalistes, les opposants, les activistes des droits de l’homme, les adeptes de Bundu dia Kôngo et du pasteur Mukungubila, etc. Il a emprisonné des opposants et a confié des postes stratégiques à ses frères rwandais. En recourant aux fraudes électorales en 2006 et 2011, il a méconnu et méprisé le choix du peuple congolais qui est le souverain primaire. Malgré le plus de 8 millions de morts congolais dans des guerres menées sur le sol congolais par les soldats rwandais et ougandais, M. Joseph Kabila n’a jamais donné les moyens suffisants à l’armée pour mener à bout la guerre contre les ennemis ; il n’a jamais organisé la recherche des violeurs des femmes congolaises à l’Est de la République afin de les sanctionner sévèrement ; il n’a jamais lutté contre l’impunité, la corruption et les antivaleurs. À cause de sa mauvaise gestion de la res publica, l’anarchie règne en maîtresse sur toute l’étendue de la République, le Sénat fonctionne dans l’illégalité car les Sénateurs et les Gouverneurs de provinces n’ont pas été (ré)élus en 2011. Nous ne pouvons pas accepter que l’anarchie et la complaisance gouvernent la République.

Fallait-il attendre des manifestations de protestation dans certaines villes du pays, plusieurs morts, des casses et des pillages des maisons commerciales… à Kinshasa pour que M. Minaku et son Parlement à majorité PPRD prennent conscience et retirent l’alinéa 3 de l’article 8 ? N’est-ce pas là de l’irresponsabilité et de l’hypocrisie de leur part ? En quoi sont-ils sérieux ? Peuvent-ils montrer une seule loi prise en faveur des électeurs (c’est-à-dire du peuple) qui ont fait d’eux des Honorables (députés) ? Sans honte, le Parlement de M. Minaku a écrit : « Nous avions convoqué cette session extraordinaire essentiellement pour permettre à la République de disposer d’un cadre législatif approprié, adapté devant permettre à la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) d’organiser correctement les prochaines échéances électorales. Etant les élus directs du peuple, nous étions donc dans l’obligation d’écouter le souverain primaire qui nous a élus. Et donc, fort de cette écoute votre bureau en âme et conscience a levé l’option que cet alinéa soit carrément extirpé du texte. » Pour quelle raison étaient-ils incapables d’écouter le peuple alors que c’est leur travail principal et ils sont payés par le Trésor Public justement pour cela ? Qu’est-ce qui nous garantit qu’ils ne changeront pas demain pour se moquer du peuple comme ils l’ont toujours fait afin de plaire au désir de leur maître de se maintenir au pouvoir ?

Pour répondre à la soif insatiable du pouvoir de M. Kabila, les députés du PPRD ont joué avec le feu en votant la révision de la loi électorale afin d’octroyer un troisième mandant à leur patron. À cause de leur comportement irresponsable et antipatriotique, les jeunes de Kinshasa ont occupé les rues pour défendre la liberté, la démocratie et les droits fondamentaux. Le régime de M. Kabila est totalement responsable des morts, des blessés, des casses et des pillages de magasins de Chinois et il devra répondre devant la CPI pour crimes contre l’humanité. Que M. Mende ne dise pas le contraire pour dédouaner le régime dont il est le porte-parole. Les opposants congolais n’ont aucune responsabilité à assumer dans les morts, les blessés, les dégâts et les pillages car si les députés n’ont pas tripatouillé la loi électorale, la ville de Kinshasa ne serait pas entrée dans une ébullition. La responsabilité des dégâts incombe au pouvoir, et en particulier à M Boshab qui a initié cette loi et aux députés du PPRD du Parlement de M. Minaku qui ont voté dans l’euphorie, sans au préalable écouter l’avis des électeurs qui les ont élus.

Pour n’avoir pas respecté la vie humaine des Congolais et pour avoir ordonné aux militaires et aux soldats de la garde présidentielle de tirer sur les manifestants à mains nues, le peuple congolais exige le départ immédiat de M. Kabila du pouvoir afin d’épargner d’autres vies humaines. Un chef d’Etat qui a un esprit sain et qui est un vrai patriote n’ordonne jamais de tuer son propre peuple.

Pour protéger les Congolais contre la barbarie meurtrière du régime, le peuple congolais est en droit de poursuivre les manifestations jusqu’à la victoire contre la cruauté du régime sanguinaire de Joseph Kabila. Les Congolais resteront debout et maintiendront la pression jusqu’à la chute du régime. Si M. Kabila n’est pas empêché de tuer, il tuera encore d’autres Congolais demain car il en a l’habitude et adore voir couler le sang de Congolais afin d’avoir la certitude de garder le pouvoir. Nous refusons son recours à la violence aveugle. Pour toutes ces raisons, nous peuple congolais avons l’obligation de contraindre M. Kabila à quitter le pouvoir. Le changement, c’est maintenant.

Les fichiers électoraux constitués par MM. Malu Malu et Ngoy Mulunda sont bourrés d’étrangers rwandais, ougandais, burundais, tanzaniens et d’enfants congolais âgés d’à peine 4 à 6 ans. Nous le savons tous. Ces  fichiers ne constituent pas une référence pour les élections futures car ils n’ont pas été « nettoyés » après les irrégularités de 2011. Voilà pourquoi la décision du Sénat a été irresponsable. En plus, le Sénat et le Parlement défendent uniquement les points de vue du pouvoir. Le peuple congolais ne peut pas se référer à la décision de ces institutions qui travaillent pour le maintien au pouvoir de M. Kabila.

Que faire maintenant ?

Les Kinois doivent manifester leur mécontentement parce que le régime de M. Kabila a cyniquement tué des Congolais, en plus des jeunes. Il suffit que plus de 2 millions de Kinois ou plus occupent les rues de Kinshasa en choisissant différents points de sortie, entre 20 et 30 points pour que les policiers soient vite dépassés et paralysés. Les Kinois doivent manifester en même temps devant le Parlement et le Senat, devant l’Hôtel de ville, devant la Primature et devant la Cour Suprême de Justice, etc. S’ils sortent de partout et en même temps, notre victoire sera certaine. M. Kabila est un sadique qui gouverne la République par défi depuis 2001. Il est incapable d’entendre la raison des Congolais. C’est pourquoi le peuple doit le contraindre à quitter le pouvoir. Le mouvement de protestation doit se répandre dans toutes les provinces et dans tous les pays où vit la diaspora congolaise. Nous avons compris : le changement c’est maintenant. Soyons unis comme un seul homme. La RDC n’a pas besoin d’un chef d’Etat criminel.

Devant un troupeau de buffles, le lion – roi de la forêt – détale toujours. Regardez :


https://www.facebook.com/video.php?v=10151945646362984

Fweley Diangitukwa

http://www.fweley.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :