Discours du front civil de résistance populaire (FC-RP), prononcé par Paul KAHUMBU NTUMBA membre du directoire national, à l’occasion du 55eme Anniversaire de l’indépendance de la R.D.Congo

1 Juil

Discours du front civil de résistance populaire (FC-RP), prononcé par Paul KAHUMBU NTUMBA membre du directoire national, à l’occasion du 55eme Anniversaire de l’indépendance de la R.D.Congo

Chers compatriotes,

Camarades résistants combattants,

Compagnons de lutte,

En ce jour, de la commémoration de l’indépendance nominale de la R.D.Congo, le Front Civil de Résistance populaire, et l’Association du Baume Au Cœur, adressent à toute la communauté Congolaise de la diaspora, comme celle restée au pays, les messages fraternels et patriotiques ainsi que le souhait de voir notre combat commun de libération nationale triompher sur les forces du mal.

Comme vous le savez 2015, à l’instar des années antérieures, elle a débutée sur fond d’une grande crise politique et sécuritaire dont la dimension ne saurait être oubliée de si tôt.

Certes, toute la nation se sent un devoir patriotique de commémorer ce 30 Juin 2015, le 55eme Anniversaire de l’indépendance de la R.D.Congo. Toutefois, il est de bon alois  de rappeler pour la bonne conscience que selon nos us et coutumes qui fondent la philosophie bantou, nous ne pourrons célébrer un évènement aussi important qui a scellé notre destin commun sans penser aux nôtres qui sont morts, malades ou ceux empêchés par une quelconque privation de liberté.

C’est le cas des massacres du 19, 20, 21 Janvier 2015 de nos jeunes qui ont été tués par la soldatesque Kabiliste pour avoir manifester contre les manœuvres dilatoires du pouvoir dictatoriale, visant à favoriser la candidature de Alias KABILA pour un 3ème mandat lors de l’élection présidentielle qui sera encore truquée en 2016 ; c’est le cas des multiples assassinats parmi lesquels 425 de nos compatriotes furent enterrés dans une fosse commune à Maluku dans la banlieue Kinoise ; c’est le cas des massacres à Beni de plus de 500 congolais tuées à l’arme blanche sous l’indifférence complice de la MONUSCO et du pouvoir criminel de Kinshasa ; c’est le cas de nos frères et sœurs que l’on viole chaque jour, des malades privées des soins de santé appropriés ; des nombreux foyers sans revenus crevant de faim ; de notre jeunesse privée de perspectives d’avenir ; de nos compatriotes qui croupissent dans les prisons mouroirs, privés de jouissance d’une justice juste !

A travers tous ces infortunés nous adressons particulièrement une pensée respectueuse envers nos pères fondateurs et tous ceux qui ont donné en sacrifice leur précieux sang , pour le triomphe et la sauvegarde de la dignité humaine.

Chers  compatriotes,

Dans un appel patriotique intitulé “Comment commémorer le 30 juin 2015 dans le contexte politique et sécuritaires actuel, que nous avons lancé il y a quelques jours, afin de mobiliser nos compatriotes pour cet événement spécial du 55 º anniversaire de notre indépendance, nous avions épingler, au vu des enjeux majeurs qui guettent notre avenir commun et de la magnitude des défis à relever, la nécessité d’opérer des changements significatifs dans notre comportement afin de célébrer autrement le 30 juin avec responsabilité et engagement sans failles pour consolider le combat de  libération nationale.

L’heure est grave. Loin de nous en réjouir, on n’a pas besoin d’être un expert pour constater que le bilan de 55 ans d’indépendance est lourdement négatif. Depuis son accession à la souveraineté nationale et internationale, notre terre de cocagne était soumise à des turbulences politiques constantes: échec navrant de la première tentative démocratique avec l’assassinat de plusieurs patriotes visionnaires et rassembleurs comme Patrice Emery LUMUMBA, émergence, avec l’appui inconditionnel de l’Occident européen et américain, de l’une des dictatures les plus sanguinaires du continent africain de l’ère postcoloniale, accession au pouvoir, après la chute de l’Homme de Gbadolite, d’une équipe « dirigeante » manquant totalement de vision et intégralement commis au service des  étrangers.

Les fabuleuses richesses que regorge le pays n’ont jamais profité à ses habitants. Le peuple congolais ressemble aujourd’hui à quelqu’un qui est assis sur un sac rempli de nourriture et qui mendie une pitance pour survivre ! Quelle ironie ! Quelle tragédie!

Cependant, faut-il le rappeler, l’Histoire est faite des causes et des conséquences des événements. Il est impossible de comprendre et d’évaluer comme il se doit un fait historique si l’on ne remonte pas aux causes profondes qui le sous-tendent.

Cette prémisse nous conduit à l’arène de l’engagement patriotique qui ne saurait produire des résultats escomptés en l’absence de la connaissance profonde de notre histoire nationale.

Il s’avère plus que nécessaire, d’identifier les causes profondes qui sont à l’origine de la mort programmée de la nation congolaise ainsi que les conséquences qui en découlent! Cependant, la vraie tragédie des congolais s’appelle Ignorance. Le malheur du congolais, notre malheur à tous, c’est ce renoncement à la connaissance et aux leçons de l’histoire. Simon Bolivar n’avait-il pas raison lorsqu’il affirma que Ils nous dominent plus par ignorance que par la force”. En effet, Le savoir est une condition nécessaire et suffisante de la liberté. Il libère celui qui le possède des conditionnements psychiques et sociaux qui sont à la fois des écueils à évincer, qui l’empêchent de participer à l’histoire et d’être artisan de son propre destin. C’est dans ce sens qu’il faut appréhender cette phrase lapidaire de la Bible, “Mon peuple est détruit parce que il lui manque la connaissance

C’est dans cette préoccupation que le Front Civil de Résistance Populaire, s’est évertué d’organiser un forum autour de deux importantes publications, lesquelles  nous révèlent et pointent un doigt accusateur aux ennemies bien identifiés de la R.D Congo et son Peuple. Il s’agit du livre : « STRATEGIE DU CHAOS ET DE MENSONGE. » coécrit par Honoré Ngbanda Zambo ko Atumba et Patrick Mbeko ; et « LES CONGOLAIS REJETTENT LE REGIME DE KABILA. » Une anthologie des textes d’analyses politiques élaborés par 13 experts de la question Congolaise sous la direction de professeur Fweley Diangitukwa.

Par ailleurs, il est vrai que l’une des causes profondes de la situation socio-économique et politique incertaine, mauvaise et dangereuse dans laquelle notre pays, la RDC, s’enfonce jour après jour, remonte au système colonial et la prédation organisée de nos ressources géologiques et minières par l’entremise d’une mafia politico-financière érigée et déguisée en classe politique. Cependant, nous congolais nous ignorons notre puissance et notre destin au sein de l ‘Afrique. Nous nous ignorons nous mêmes. Nous ignorons ce que nous représentons réellement. Nous nous enfonçons jour après jour dans la pourriture et la dégénérescence spirituelle et physique dont les Groupes de prières chrétiens sont un des principaux vecteurs ! Nous aimons et recherchons ce qui  conduit à la diversion, à la dispersion des énergies et des forces, à l’amnésie, et à la perte définitive de notre identité profonde !

L’Afrique Noire est un géant qui dort. La clé qui ouvrira la porte de la Renaissance Africaine est précisément au CONGO-RDC. Et cela, Kwame N’Krumah le savait. Lumumba avait eu accès à cette terrible information. Frantz Fanon aussi le savait, lui qui écrira, dans un moment d’illumination spirituelle ces mots fameux : « L’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette se trouve au CONGO » ! Nasser le savait. Le Pandit Jawaharlal Nehru le savait. Le Pape Jean XXIII aussi le savait et l’a même écrit dans les « Prophéties » qui portent son nom (Angelo Roncalli) lorsqu’il fut nonce apostolique à Istanbul (Turquie).Le Pape Paul VI et surtout le Pape Jean-Paul II ont montré par certains de leurs actes, et notamment par leurs voyages dans certains haut-lieux mystiques africains que le jour où l’Afrique Noire aura voix au chapitre, c’est du CONGO-RDC et de deux autres pays d’Afrique Noire que montera le souffle purificateur qui déferlera sur le monde.

Alors, que faire pour que cet état des choses change ? Que faire pour que le malheur ne s’abatte plus sur nous ? Que faire pour que nous, Africains Noirs et Congolais de la RDC, accédions à la véritable Indépendance politique, économique et spirituelle et cessions d’être les jouets des Américains, des Belges, des Afrikaners, des Anglais, des Hollandais et des Juifs d’Israël ?

Ces questions résument au mieux l’essence et le contenue de la nouvelle lutte de la libération nationale autour duquel les congolais sont appelés à se ranger et à se sacrifier. Il s’agit de renouveler l’esprit et les armes de la lutte initié par Simon Kimbangu et les pères visionnaires de notre indépendance.

Chers compatriotes,

Camarades résistants,

Le régime d’occupation piloté par l’imposteur Rwandais Alias Joseph KABILA est aux abois. Ses partisans multiplient en vain des stratagèmes, et autres manœuvres dilatoires pour se maintenir indéfiniment au pouvoir ; mais notre peuple n’est plus dupe. Dès lors, il nous revient le devoir impérieux de nous organiser autours  d’une coalition efficace pour décapiter ce pouvoir usurpateur. Notre territoire national est transformé par cette bande des mafieux sans foi ni loi, en camp de concentration nazi à ciel ouvert, ou l’on tue, pille, et viole nos mamans en toute impunité. Adhérer au projet des élections piège à con ou participer à un quelconque dialogue avec un pouvoir illégitime, finissant, disqualifié et en perte de vitesse est un blasphème voir une trahison envers notre peuple.

La libération nationale passera par un soulèvement populaire impliquant inéluctablement  la capture de Alias Joseph KABILA et tout ses affidés qui sont responsables de la descente aux enfers de notre cher et beau pays. C’est alors que le Congo sera refondé sur base des valeurs saines de liberté, de démocratie véritable et des droits de l’homme.

La deuxième indépendance ou « Dipanda ya Zole » prophétisée par le grand esprit Kongo le MVULUZI KIMBANGU est à notre portée.

Que Dieu bénisse notre combat INGETA !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :