Le vrai élu écoute la voix intérieure qui parle en lui

15 Oct

Le vrai élu écoute la voix intérieure qui parle en lui

Les vrais maîtres ne font jamais des exhibitions publiques de leur pouvoir et ne mettent pas un accoutrement extravagant qui les met en vedette et qui le distingue des autres. Au contraire, les vrais maîtres restent clandestins, ils s’isolent des masses afin de poursuivre sereinement et consciencieusement le chemin qui les conduit à atteindre leur idéal. Ceux qui agissent dans le sens décrit ici sont de simples fanfarons qui ne jouissent d’aucune connaissance supérieure et d’aucun pouvoir spirituel (sinon ils sont de simples fonctionnaires qui, par leur accoutrement, représentent un poste hiérarchique correspondant à la fonction occupée mais n’ont aucune élévation spirituelle authentique).

. Ils font croire ce qu’ils ne sont pas en réalité. Ils succombent à la tentation du demi-sage qui a entendu la parole, qui s’est efforcé de la comprendre mais ne l’a pas intériorisée convenablement. Ceux-ci, par leur connaissance livresque, tentent de persuader les innocents à qui ils font croire qu’ils sont les représentants des forces divines. Ce sont en réalité des femmes et des hommes qui errent de tous côtés et qui vivent dans un monde imaginaire construit par leur rêve farfelu, ignorant ce qu’ils doivent faire pour suivre le Chemin de l’Idéal qui conduit à la vraie sagesse. Au soir de leur vie, ils se brisent contre la réalité de la vie à cause de leur folie de grandeur et de leur ignorance de la Loi Universelle contenue dans Le Tout. Combien sont choquants les propos qu’ils répandent avec fracas à longueur de journée pour se faire valoir. Ils disent : « Je suis l’envoyé de…, Je suis le représentant de… » sans jamais fournir une preuve quelconque de leur déclaration tapageuse. Pour eux, il suffit de les croire. Le ver de terre qui a pénétré dans la banane a entraîné la pourriture de celle-ci mais personne ne s’est arrêté pour voir, écouter, entendre et s’interroger.

Nous pouvons le dire maintenant et le répéter à haute voix. Ceux qui ont acquis une connaissance supérieure et un pouvoir spirituel puissant s’élèvent en silence en sauvant les autres – leurs semblables. En revanche, ceux qui utilisent leur puissance en mal ont un terrible destin au soir de leur vie pour avoir trompé des foules entières et pour les avoir drainé dans leur ignorance. Ils seront ramenés inévitablement en arrière jusqu’au point extrême de leur départ. À partir de ce lieu, ils seront contraints de tout recommencer pour reprendre la voie qui conduit vers le Chemin de l’Idéal. Mais, cette fois, ils seront seuls à revoir dans la douleur la grandeur et la gloire qu’ils ont connues dans leur perdition antérieure.

L’orgueil et l’extravagance tuent celui qui a choisi cette voie horizontale. Le jour naît et il finit dans la tête de l’homme. Tout est mental. Tout est temporel. L’horloge est dans le cœur de l’homme. Le jour où les pendules arrêtent de cliqueter, le cœur arrête simultanément de battre et l’homme s’en va d’où il est venu pour rendre compte à Celui qui l’avait envoyé parmi les hommes afin de vivre une expérience unique – la sienne. La vie est une, elle n’est pas plurielle. Elle est temporelle.

Le silence grandit l’homme.

Fweley Diangitukwa

http://www.fweley.wordpress.com

Le 02 octobre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :