Peuple congolais, je vous aime

17 Fév

Remerciements adressés au peuple congolais après le succès de l’opération « ville morte » du 16 février 2016.

Nous tenons à remercier sincèrement le peuple congolais qui a suivi à la lettre l’appel à la ville morte lancé par la Dynamique de l’opposition en commémoration des chrétiens massacrés le 16 février 1992 par le régime dictatorial de Mobutu et Cie. Les dirigeants ont changé mais la nature du régime n’a pas changé. Le peuple congolais croupit toujours sous une dictature impitoyable qui massacre, tue, assassine, emprisonne et musèle les opposants.

En restant chacun chez lui, nous nous sommes souvenus de cruautés du régime de Mobutu que nous avons tous rejeté et nous nous sommes également souvenus de nos jeunes tombés les 19, 20, 21, 22 et 23 janvier 2015 parce que, comme les chrétiens tombés le 16 février 1992, ils aspiraient eux aussi à la paix et à la justice dans le pays de leurs ancêtres. Qu’ils reposent tous en paix auprès du Seigneur – leur créateur, car la méchanceté humaine les a arrachés trop tôt à la vie. Le dictateur et ses acolytes ont oublié qu’ils mourront eux aussi demain et qu’ils rejoindront ceux qu’ils ont tués.

L’homme n’a qu’une vie, c’est pourquoi nous devons nous dresser avec courage et détermination contre le régime actuel qui inspire la terreur pour se pérenniser au pouvoir. Le Congo n’appartient pas à eux et à eux seuls, il appartient à tous les Congolais. Voilà pour quelle raison nous devons doubler d’efforts pour mettre fin à notre servitude collective.

Cette première victoire doit nous donner des ailes pour aller plus loin dans le combat non violent. Chaque jour, nous devons solliciter l’imagination collective pour proposer des tactiques et les méthodes qui nous permettront de conduire notre lutte jusqu’à la victoire afin d’instaurer la démocratie. Une victoire gagnée de nous-mêmes, c’est-à-dire avec nos propres moyens, nous donnera la véritable indépendance qui est indispensable pour reconstruire notre pays, actuellement pillé par les dirigeants.

Soyons attentifs et prêts. Résistons ensemble pour que d’autres compatriotes ne tombent pas sous les balles de ce régime dictatorial, pour que d’autres Congolais ne soient pas égorgés à l’Est de la République par des soldats rwandais infiltrés dans l’armée congolaise, pour que d’autres femmes, filles et bébés ne soient plus violées par des criminels sans foi ni loi, pour que d’autres adeptes de Bundu dia Kôngo et du pasteur Mukungubila ne soient pas massacrés par les sbires du régime, pour que les militants de l’UDPS ne tombent plus à l’aéroport de N’Djili, sous les balles des sbires du régime, pour qu’il n’y ait plus d’autres Kouthino, Diomi, Christoph Ngoyi, Muyambo, Chalupa, etc.

Battons-nous avec nos mains nues. Oui, sans armes. Notre intelligence collective nous guidera. La victoire nous attend. Elle sera là, au bout de nos peines.

Peuple congolais, je vous aime car vous êtes un peuple patient mais résolu à promouvoir la démocratie. Si nous doublons d’efforts en n’obéissant plus, en ne coopérant plus, en ne nous soumettant plus, nous finirons par vaincre la dictature. C’est sûr.

En 1960, nos parents avaient exigé une indépendance immédiate. Aujourd’hui, nous disons, à notre tour, « le changement, c’est maintenant ». Cette année 2016.

Fweley Diangitukwa

http://www.fweley.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :