« Après moi, c’est le déluge », dixit le maréchal Mobutu

10 Juil

« Après moi, c’est le déluge », dixit le maréchal Mobutu

Celui qui ne connaît pas son passé commettra, dans l’avenir, les mêmes erreurs commises par ses prédécesseurs. Voilà pour quelle raison l’histoire continue à occuper une place importante dans les programmes scolaires.

La destruction actuelle de notre pays a un passé, elle a une histoire et cette histoire doit être connue pour que les générations futures ne commettent pas les mêmes erreurs.

En disant : « Après moi, c’est le déluge », le maréchal Mobutu confirmait, par ces propos, le déluge que lui et son régime avaient préparé pendant trente-deux ans de règne. Il ne pouvait en être autrement car l’armée nationale zaïroise avait été dépouillée au bénéfice de la DSP (Division spéciale présidentielle).

Bénéficiant de la guerre froide, M. Joseph-Désiré Mobutu avait tous les atouts pour construire, au cœur de l’Afrique, un pays viable sur le plan militaire, économique, énergétique et politique. Mais, au lieu de s’investir dans ces différents secteurs, il a préféré s’entourer des siens, jouir du pouvoir et se pavaner à travers le monde. C’est lui qui a affaibli l’armée nationale congolaise car il a préféré s’appuyer sur sa milice privée par peur d’un coup d’Etat qui viendrait de l’armée. C’est sous son régime que les Rwandais ont commencé à infiltré les services secrets et les services de renseignement dans notre pays en complicité avec les ressortissants de sa tribu ngbandi qui dirigeaient tous ces service, parce qu’il croyait que les étrangers, notamment les Rwandais, étaient moins nocifs que ses propres compatriotes. Qui ne se souvient pas de Bisengimana qui était le Directeur de Cabinet de Mobutu ? N’était-il pas Rwandais. C’est lui qui avait nommé des généraux de l’Equateur, spécialement de sa tribu ngbandi, au détriment des officiers des autres provinces du Zaïre (RDC). C’est encore lui et son régime qui pillaient, pour leur propre compte, les ressources naturelles du pays en complicité avec les réseaux étrangers qui soutenaient son régime. Ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays, à une ampleur beaucoup plus grande, ne serait jamais arrivé si le maréchal Mobutu et Cie avaient accepté et appliqué les résolutions de la conférence nationale (non souveraine), si les officiers de l’armée n’avaient pas vendu les armes et les munitions pendant la guerre dans le Kivu. C’est en partie avec nos propres armes vendues aux réseaux rwandais cachés dans la forêt et dans les montagnes du Kivu, que les soldats banyamulenge, soutenus par Paul Kagamé et mués en AFDL, avec Laurent-Désiré Kabila en leur tête, ont mené la guerre contre notre pays. En prenant en considération tous ces éléments, on conclut aisément que Mobutu et ses hommes avaient, de façon irresponsable, préparé le déluge que nous connaissons. Certains anciens compagnons de Mobutu qui crient aujourd’hui dans les réseaux sociaux ne devaient pas avoir le droit de parler de l’infiltration rwandaise en RDC car ils en sont les premiers responsables. Bisengimana et beaucoup d’autres Rwandais ont préparé le lit des Rwandais qui nous gouvernent aujourd’hui. L’étranger qui dirige la RD Congo ne serait jamais venu dans les bagages de l’AFDL si le maréchal Mobutu et les hommes qui l’entouraient et le conseillaient travaillaient pour défendre l’intérêt de notre pays en dotant l’armée nationale zaïroise des équipements militaires modernes et en facilitant la transition démocratique. Que les Congolais d’aujourd’hui et de demain ne répètent pas les mêmes erreurs commises par certains Zaïrois qui crient très fort dans la diaspora et qui font des révélations à n’en pas finir mais qui, en réalité, ne le sont. Qu’on se le dise publiquement.

 

Fweley Diangitukwa, dernière publication : « Comment mettre fin à une dictature solidement installée », Paris, L’Harmattan, février 2017.

www.fweley.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :