Il ne faut plus les appeler « Son Excellence » ou « Honorable »

21 Fév

Billet du jour

Dans notre pays, la plupart de ceux qui sont au pouvoir n’ont jamais eu le sens de l’Etat et de sa continuité. Ils y sont pour leur ventre (la politique par le bas, comme l’a théorisé Jean-François Bayart) et à la moindre incertitude, ils sortent l’artillerie pour tuer les paisibles citoyens, sans aucun état d’âme, car ils croient qu’il n’y a personne pour les sanctionner. Désormais, notre réflexion collective doit être menée dans le sens de trouver le mécanisme qui mettra ces gens (ou ces médiocres) dans l’impossibilité de recourir à l’usage abusif de la force. Rawlings avait réussi au Ghana. Mais Rawlings n’était pas un médiocre ou un barbare, il était éduqué et en plus un nationaliste qui avait le sens de l’Etat et de sa continuité. En RDC, nous avons des voyous, des menteurs et des médiocres au pouvoir. L’Eglise catholique est sur la bonne voie car elle dit vrai. Après la grosse faute de décembre 2016 causée par le passage hypocrite de Joseph Kabila au Vatican où il a menti le pape, l’Eglise de Kinshasa mène maintenant le même combat que l’Eglise catholique de Philippines sous le règne tyrannique de Marcos. Pour cette raison, nous devons soutenir ses actions.

Que ceux qui avaient écrasé les chrétiens en 1992 doivent se rendre compte de la lourde faute qu’ils avaient commise, qu’ils fassent amende honorable et se taisent par respect pour les morts de février 1992. Certains d’entre eux se déclarent même père de la résistance après avoir tué des Congolais et nargué les opposants que nous étions au régime de Mobutu. Ils parlent comme s’ils étaient saints parce qu’ils n’ont pas été sanctionnés. Ne commettons plus la même erreur.

J’invite mes compatriotes à la désobéissance civile afin de revenir à l’ordre constitutionnel.

Aujourd’hui, sur toute l’étendue de la République, nous n’avons aucune autorité qui jouit de la légalité ni de la légitimité. La RDC n’est plus gouvernée depuis le 1er janvier 2018. Ne nous laissons pas distraire. Tous nos anciens dirigeants n’ont plus le droit de parler au nom du Congo car ils n’ont reçu l’autorisation de personne. Personne ne peut être appelé « Son Excellence » ou « Honorable ». Mais alors, personne, parce qu’ils ont tous perdu ce titre. Ce sont maintenant des personnes ordinaires, sans pouvoir. Qu’ils dégagent afin de revenir à l’ordre constitutionnel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :