Archive | mars, 2015

Allocution d’introduction à la conférence publique de M. Martin Fayulu, député à l’Assemblée nationale sur la liste de l’opposition institutionnelle et membre de la plate-forme : « Sauvons la RDC »

31 Mar

Allocution prononcée par Fweley Diangitukwa avant la conférence publique de M. Martin Fayulu, député à l’Assemblée nationale sur la liste de l’opposition institutionnelle et membre de la plate-forme : « Sauvons la RDC »

Lausanne le 1er mars 2015

Un vrai leader sait que le vrai changement dans une communauté ou dans une nation commence par son propre changement intérieur. Le leader qui comprend combien il est difficile de changer sa perception du monde mesure aisément le défi qu’il affrontera en amenant les autres à changer et à le suivre. Le changement intérieur est le premier test dans la voie qui mène à devenir un leader efficace. Celui qui se destine à guider ses semblables doit apprendre à se contrôler lui-même car, sans ce contrôle individuel, il est impossible de contrôler les autres et de les conduire.

Le leadership ressemble à un voyage. Avant le départ, le voyageur doit savoir où il va et comment il entreprendra son voyage, c’est-à-dire le chemin à suivre. Le leader n’ira pas loin si lui-même n’a jamais entrevu, dans sa pensée, le chemin à parcourir jusqu’à la destination finale.

L’homme organisé qui a un contrôle sur lui-même a un réel pouvoir car il ne se laisse pas perturber par les événements extérieurs. Il connaît clairement ses priorités et les priorités du peuple. Il ne s’écarte jamais d’elles.

Le leader ne cherche pas à résoudre le problème à la place de son peuple mais il s’emploie à trouver les solutions en étant avec le peuple ou avec les personnes pour lesquelles il travaille. Dans cette voie, il doit tout le temps créer et maintenir une attitude positive. Cette conduite est importante pour le moral et le bénéfice des gens pour lesquels il joue le rôle de leader. En toute circonstance, il doit être un exemple sinon un modèle pour tous ceux qui le suivent. C’est lorsqu’un homme prend conscience du degré des responsabilités au sein de la société et qu’il accepte de les assumer sans plus se dérober qu’il devient un vrai leader. Dès lors, il porte son attention sur la création d’une vision de ce qu’il accomplira pour sa communauté d’appartenance ou pour sa société. C’est cette vision qui lui procure l’énergie nécessaire dans tout ce qu’il entreprend et le courage de faire face aux différents problèmes qu’il rencontre. Cette vision doit être grande et elle doit aller au-delà de sa propre personne, au-delà de sa vie. Avec une vision, le leader devient un missionnaire et la force de sa conviction se répand progressivement parmi les membres de la foule qui l’accompagne. L’unité dans l’action est essentielle pour permettre au rêve de départ de se réaliser. L’accomplissement de la vision du leader est le résultat de tous les efforts que les personnes impliquées dans l’action apportent.

Nous Congolais souhaitons que vous soyez de cette catégorie de leaders qui sortent le peuple de la caverne en lui montrant le bon chemin à suivre pour qu’il quitte définitivement le mental d’esclavage et de dominé.

Avec vous et de tout cœur, je dis : vive le Congo de Kimbangu et de Lumumba. Un Congo libre, riche, souverain et prospère. Sur ces mots, je vous cède la parole. Nos oreilles sont maintenant avec vous.

Fweley Diangitukwa

Publicités